Les japonais adorent profiter de la qualité de la viande de wagyu en la mangeant très simplement crue ou simplement passée dans un bouillon (tataki, sukiyaki…) pour laisser s’exprimer au mieux ses saveurs.

Le carpaccio est dans cette veine : préparez une sauce soja de qualité, additionnée d’un peu de yuzu ( sinon du citron vert ), de ciboulette ciselée et, pour ceux qui aiment, d’une trace de piment.
Déballez et dressez les tranches de carpaccio (mises à température ambiante une heure auparavant) et passez le mélange sur la viande avec un pinceau. Dégustez…

Cet article a été publié dans Blog. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *